©2019 par GRMS (Groupe des Responsables en mathématique au secondaire)

Opti-Math 2019

Le grand gagnant Opti-Math 2019, 5e secondaire Antoine Labelle et son enseignant, M. Brahim Miloudi, également responsable de l’inscription de l’école secondaire Sophie-Barat, Commission scolaire de Montréal.
Cet élève a obtenu 4 fois la première position (1re, 3e, 4e et 5e secondaire)  sur les 5 participations au concours Opti-Math. Un exploit !

Antoine Labelle récipiendaire du prix Opti-Math du # GRMS46 nous a offert son texte qu’il a su livrer de main de maître. Appréciez !

« Tout d'abord, j'aimerais remercier tous les organisateurs du concours Opti-Math, sans qui le concours ne pourrait jamais avoir lieu. Je voudrais aussi remercier mon ancien prof de math, M.Miloudi, qui prend le temps et la peine de s'occuper du concours à son école, parce que, sans tous ces gens là, je n'aurais fort probablement jamais eu la chance de participer à Opti-Math.

Or, je crois que le concours Opti-Math a joué un rôle important dans ma vie. C'est ça, entre autres, qui m'a pour la première fois fait réaliser que, premièrement, j'avais un talent particulier pour les maths et, surtout, qui m'a amené à m'y intéresser davantage par moi-même, à creuser pour en apprendre plus, et qui m'a amené à réaliser à quel point les maths, c'est fascinant. À quel point les maths c'est beau, c'est passionnant, c'est excitant même!

Ce que je trouve dommage, par contre, c'est que cet intérêt-là est loin d'être partagé par la majorité des jeunes de mon âge. On ne va pas se mentir, le cours de maths au secondaire, c'est pas le plus populaire. Je pense que, la raison pour laquelle les mathématiques sont autant mal-aimées, c’est que la seule façon par laquelle la plupart du monde y a déjà été exposé, c'est dans un contexte scolaire. Et je pense que les cours de maths peuvent souvent donner l'impression que, les maths, c'est juste retenir tout un tas de formules, de théorèmes et de techniques par coeur, sans savoir d'où ils viennent, pour les appliquer à d'autres sciences.

Mais les maths, c'est pas ça. Les maths c'est tout sauf ça. Ce qui est fascinant dans les maths, c'est toute la subtilité et la beauté des raisonnements cachés derrière les théorèmes qu'on apprend à l'école. Je pense que, ce que j’aime le plus dans les maths, c'est ce moment-là quand ça fait plus d'une heure que tu te creuses la tête à essayer de résoudre un problème et que, tout à coup, tu découvres un lien totalement inattendu entre des concepts à priori sans rapport et que tout s'agence comme par magie pour former une belle solution.

Apprendre à voir ces liens inattendus là et à en apprécier la beauté, c'est ça qui manque dans les cours de maths selon moi. C'est aussi pour ça que c'est si important de continuer à organiser des concours comme Opti-Math et d'encourager les élèves à y participer. Pour leur faire réaliser que les maths, c’est vraiment joli, que c'est pas juste des formules sorties de nulle part. »

Merci Antoine!

16C-OptiMath

Describe your image